Avant propos

Nous insistons fortement sur l’éducation STRICTEMENT POSITIVE du chiot et du chien en générale. Nous préférons parler d’éducation plutôt que de dressage. On peut dresser un fauve pour des tours de cirque mais on éduque un chiot pour apprendre à vivre en société.

Il s’agit ici de toujours féliciter votre chiot lorsqu’il respecte une de vos règles de vie : A chaque fois qu’il fait ses besoins à l’extérieur par exemple.

Ce qu’il est important de savoir chez le chiot :

C’est un bébé, tout comme un nourrisson, il découvre la vie et son environnement, il n’est pas livré programmé pour savoir s’asseoir, se coucher et être propre. C’est à VOUS de lui enseigner.

ADAPTEZ votre humeur et ne vous laissez pas submerger pour ne pas avoir de réactions DISPROPORTIONNÉES et motivées par de fausse excuses (travail, fatigue, répétition etc.)
N’oubliez pas une chose, c’est TOUJOURS de VOTRE faute ! Même si c’est dur à avaler, c’est pourtant le cas.

  • Il ne connaît pas vos règles de vie et n’en a surtout rien à faire; Pour lui le monde entier est un vaste terrain de jeu et il ne pense qu’à s’amuser.
  • Il ne sait pas se contrôler, il a surtout besoin de se SOULAGER
  • Il urine en moyenne toutes les 2 heures
  • Il défèque en moyenne toutes les 4 heures
  • Il fait ses besoins : au réveil, après le jeu et après avoir mangé

Les choses à ne surtout pas faire :

  • Frapper son chiot
  • Secouer le chiot par la peau du cou
  • Lui mettre la truffe dans ses besoins
  • Nettoyer devant lui (il pourrait prendre ça pour un jeu : Pourquoi ce bipède a le droit de jouer avec mon pipi et pas moi ? Jouons ensemble, plus on est de fous plus on rit !).
  • Le gronder à posteriori (c’est comme crier sur votre bébé car il a fait dans sa couche 3 heures avant et que vous n’étiez pas là pour la changer…)

L’apprentissage de la propreté :

Sortez-le le plus souvent en vous basant sur les fréquences citées plus haut, dans la mesure du possible.

Le principe est simple, comme nous l’avons vu plus haut, le chiot n’a pas le contrôle de ses envies. Il se soulage n’importe où, n’importe quand et c’est à vous de lui apprendre progressivement à se retenir en espaçant les sorties.

Éduquer positivement son chiot consiste à le féliciter à chaque fois qu’il fait ses besoins dehors. Il faut le faire immédiatement après qu’il ait fait, de cette façon, il va associer une action agréable à celle de se soulager à l’extérieur.

Si vous habitez en maison :

Lui laisser le plus souvent accès à l’extérieur. Si vous êtes absents pendant de longues périodes, vous pouvez l’habituer à faire ses besoins sur un papier journal que vous rapprocherez progressivement de la porte pour terminer à l’extérieur. Attention à ne pas utiliser cette technique trop longtemps, c’est juste le temps qu’il apprenne à se retenir de plus en plus.

L’interrompre et l’emmener dehors sans oublier de le féliciter.

Comment réagir face aux « accidents » ?

Si vous prenez votre chiot sur le fait, interrompez le avec un NON! (le NON! implique qu’il connaît DÉJÀ le : « c’est bien », « bon chien » etc.) puis emmenez le à l’extérieur ou sur le journal et félicitez.

Ne vous énervez pas ! Ne criez pas sur votre chiot ! Il pourrait penser qu’il est réprimandé pour s’être soulagé et non pas parce-qu’il l’a fait à un endroit « non autorisé ». Du coup vous pouvez développer un mécanisme où il va chercher à manger ses excréments pour cacher la « bêtise » et ne pas se faire gronder.

Ne nettoyez pas devant lui et éliminez toute trace d’odeur

2017-04-12T05:53:00+00:00